Actualités

Actualités – Club Alpin A L’Asso du Sport

 

  • Projet expé Jeunes

    Projet de financement participatif pour le projet expé Jeunes.

    Vous n’êtes pas sans savoir que depuis 3 ans nous accompagnons un groupe de jeunes de la région en vue de la réalisation d’une Expé. (les comptes-rendus sont disponibles sur le site du CR 
    http://cr-paca.ffcam.fr/projet-expe-2021.html )
    Après des hésitations et de longs moments de réflexion ils ont décidé de mener un projet que je trouve exemplaire à tous points de vue. Les conditions sanitaires les ont obligé à trouver des solutions qui apportent une vraie plus-value au projet comme quoi il est possible de sortir grandi de la situation que nous traversons.
    Ils décrivent tout cela bien mieux que moi, allez prendre connaissance du projet et n’hésitez pas à les soutenir.
    https://ibelieveinyou.fr/fr/project/315/raid-a-ski-zero-carbone-en-corse

     Bonne fêtes de fin d’année
    Philippe Strebler
    DTT Jeunes
    Amicalement.

  • Reprise progressive des activités

    Dé-confinement phase 1
    du 28 novembre au 15 décembre.

    Reprise progressive des activités

    Suite au décret du 27 novembre 2020, nous sommes autorisés à reprendre les activités sportives associatives pour les mineurs en extérieure.

    Nous allons pouvoir vous proposer quelques sorties sur sites naturels dans un rayon de 20Km, sous couvert d’un protocole sanitaire renforcé.

    A titre individuel, à compter du 28 novembre il vous est possible de : Sortir se promener, marcher, pratiquer une activité sportive individuelle de plein air dans un rayon de 20km autour de son domicile et dans la limite d’une durée de 3 heures par jour.

    Afin de respecter au mieux le protocole sanitaire et dans l’attente de nouvelles directives:

    • Il ne sera pas organisé de co-voiturage de la part des encadrants. vous devrez donc mener vos enfants sur le lieu désigné. (Rien ne vous empêche de vous organiser entre parents)
    • Le port du masque reste obligatoire pour tous, sauf au moment de l’activité. Utilisation du gel hydro-alcoolique entre chaque manipulation.
    • Pour le matériel, lors de l’inscription, il vous sera proposé la possibilité d’emprunter celui du club, aucun échange entre les pratiquants n’est autorisé. Pour rappel, équipement de base : Chaussons, Baudrier, longe + mousqueton, assureur + mousqueton, casque. Sans oublier de l’eau et de quoi grignoter.
    • En se qui concerne l’attestation, vous pourrez cocher la case : Déplacement en plein air….. et Déplacements pour chercher les enfants à l’école et à l’occasion de leurs activités périscolaires. 

    Les ERP (Etablissement recevant du publique), Gymnase, salle de sport, etc… ne devraient pas rouvrir avant le 20 janvier. 

    Dé-confinement phase 2
    du 15 décembre au 20 janvier 2021.

    Tout est soumis à l’évolution de l’épidémie, soyons donc prudents. Sauf changement, à partir du 15 décembre le confinement prend fin et est remplacé par un couvre-feu de 21h à 7h.

    La reprise de toutes les activités associatives de plein air sera possible pour tous, ainsi que les activités en intérieur pour les mineurs uniquement.

    Malgré tout le gymnase ne sera pas ouvert pendant les vacances scolaires, ce qui en gros nous laissera 1 mardi et 1 vendredi pour accueillir les mineurs avant les fêtes puis reprise certainement le 5 janvier. Il faudra, si tous va bien attendre une nouvelle phase le 20 janvier pour accueillir les adultes.

     

  • COVID19 – Re-Confinement

    COVID19 – Re-Confinement phase 2

     

    Le nouveau décret n°2020-13-10 du 29 octobre 2020 est paru.
    Le principe général est une limitation de toute activité sociale.

    Principes généraux pour le sport :

    • la pratique :

    Autorisation de pratiquer une activité physique individuelle terrestre:
    1 heure/1 km du domicile ;
    Interdiction de pratiquer une activité encadrée :
        ni individuelle ni collective ;
        ni au sein d’ERP (salles de sport, stades, studios ..) ni sur voie publique,
        ni sous forme de stages sportifs (mineurs et majeurs) ;
        ni aquatiques et nautiques ,
            pas de dérogation possible ; 

    • Les établissements sportifs :

    Tous les équipements sportifs sont fermés à tous sauf pour les public prioritaires.

    Le Gymnase restera donc fermé au moins jusqu’au 1er décembre.

  • Accès fermé à la grotte Marie-Madeleine de la Sainte-Baume

    Accès fermé à la grotte Marie-Madeleine de la Sainte-Baume : la Région veut débloquer 200.000 euros

     

    La plus grande inquiétude concerne les infiltrations d’eau derrière le pan de pierre situé (sur la photo) en hauteur sur la gauche. Photo Laurent Martinat

     Menacée d’écroulement, la falaise doit faire l’objet de travaux colossaux. La Région Paca annonce le vote d’une première enveloppe de 200.000 euros. Plusieurs millions seront sûrement nécessaires.

    Trois mois après l’édition de l’arrêté municipal interdisant l’accès au chemin menant à la grotte Sainte-Baume, la Région annonce vouloir débloquer 200.000 euros dans le dossier de sécurisation du site.

    Cette enveloppe devrait être votée au mois de décembre lors de l’assemblée plénière.

    « Il nous appartient de pouvoir rendre au plus tôt cet endroit exceptionnel aux pèlerins venus chercher là une source de spiritualité, mais aussi à tous les visiteurs du Parc naturel régional désireux de pouvoir admirer cette merveille de Provence-Alpes-Côte d’Azur », poursuivent les services régionaux.

    500.000 VISITEURS PAR AN

    Une excellente nouvelle pour les visiteurs – ils seraient 500.000 par an selon l’office de tourisme -, les frères dominicains, les pèlerins, les habitants et les élus.

    « C’est une bonne nouvelle. Lors de la visite de M. Muselier en août, nous avions beaucoup échangé. J’ai été rassurée par le fait qu’il veuille nous aider », lâche Carine Paillard, maire de Plan-d’Aups.

     

    À LIRE AUSSI

    Pourquoi la fermeture de la grotte de la Sainte-Baume est une vraie catastrophe pour l’économie locale

    Selon la Région, ces 200.000 euros forment une première tranche, à laquelle d’autres vont s’ajouter. Le coût total des travaux, non encore définitif, s’élève à plusieurs millions d’euros. L’État, ainsi que des partenaires, devraient également participer au financement.

    Saisi, le Parc naturel régional (PNR) de la Sainte-Baume, composé de vingt-six communes adhérentes, est aujourd’hui le maître d’ouvrage délégué dans le dossier.

    « Nous portons le projet afin qu’il soit neutre financièrement pour la commune de Plan-d’Aups. On ne peut pas la laisser seule », explique Michel Gros, président du PNR.

    La dernière étude, celle menée par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) à la demande des services de la direction des territoires et de la mer du Var, s’est achevée par un rapport datant du 18 mars 2019.

    Depuis, la situation, complexe, ayant pu évoluer, il s’agit de tout reprendre à zéro.

    Les expertises seront menées à l’aide de matériels (drones) et de moyens humains (cordeurs), ayant pour mission de sonder la roche, fragilisée par les infiltrations d’eau.

    Des purges de la falaise sont sans doute à prévoir ainsi que des filets de sécurité supplémentaires.

    Il y a 20 ans déjà…

    Aucun mystère. La falaise subit les affres du temps et une déstructuration normale. Les travaux de sécurisation font et feront sans doute régulièrement partie de l’histoire de la grotte.

    La dernière très grosse opération date de 1999. Après 26 mois de fermeture de la grotte, des premiers travaux sont entrepris mais interrompus.

    On avait sans doute sous-estimé l’importance des travaux à l’époque et des dégradations avaient été constatées par l’éco-musée.

    « Il existait, en surplomb de la grotte, une roche appelée Doigt de Dieu, particulièrement dangereuse. Elle devait être retirée par fragments et par le haut. Or, à la suite d’incidents, de gros blocs se sont détachés et ont tout détruit dans leur chute », expliquent Daniel Garcin et Jean-Marc Thenoux, le président et le directeur de l’écomusée situé à la Sainte-Baume.

    Près de 15 tonnes de roche avaient chuté. « Le doigt de Dieu n’a pas supporté l’intervention humaine », écrivait, avec un peu d’humour, notre confrère ayant couvert ce sujet.

    Grâce au concours de l’État, la Région et le Département ayant signé un chèque de plus de 7 millions de francs, les travaux ont repris en 2001.

    Après quatre ans de fermeture, la grotte a été rendue à ses adeptes. La première messe a été dite en 2002.

    Source VarMatin

  • COVID19 – Mesures Avant-Pendant-Après la séance

Les commentaires sont fermés